Non classé

Visite du Préfet : la question de la dotation d’État en masques

Publié le 20-04-2020

Ce lundi matin, à l’invitation de Jacques Pélissard (Maire de Lons), Patrick Elvezi (Président d’ECLA) et Christophe Bois (coordonnateur cellule covid 19), Richard Vignon le Préfet du Jura a participé à la réunion de la cellule de coordination covid-19 qui chaque matin évalue la situation sur le bassin de Lons, dans les domaines de compétences de la Ville, de l’Agglomération et du CCAS.
Les élus locaux ont également reçu à cette occasion Mme la Députée du Jura, Danielle Brulebois, le Secrétaire général de la Préfecture, Justin Babilotte et le chef de cabinet du Préfet, Jean-François Bauvois.

Un tour d’horizon a été effectué des actions lancées depuis le début de la crise par l’État et celles menées par la Ville et l’agglomération d’autre part. Mais la question centrale a porté sur les masques. Vous êtes nombreux à demander où et quand arriveront les masques « grand public » annoncés par le Gouvernement. La question a évidemment été posée au Préfet.

Richard Vignon a confirmé que l’État travaillait activement sur ce dossier de la dotation et de la distribution des masques et s’est voulu rassurant : « En dehors des masques sanitaires et professionnels, les médecins et le comité scientifiques préconisent d’utiliser dans l’espace public que le Président de la République a appelé « le masque grand public », fabriqué en tissu et lavable plusieurs fois.
Pour le moment, les conditions d’emploi et de distribution ne sont pas encore définies à ce stade. Les études sont toujours en cours. Nous aurons toutes les précisions dans les jours à venir sur la façon dont tout cela sera mis en oeuvre ».
Ce déploiement devrait se faire de manière coordonnée, avec les maires, et sous l’égide de l’État.
« Il y a aussi une invitation du Gouvernement aux Territoires à encourager les productions locales. Maintenant nous savons comment fabriquer des masques avec des règles Afnor validées par la Direction Générale de l’Armement. »

LE CCAS VOTRE INTERLOCUTEUR

Le Préfet a rappelé aussi que le masque n’était pas la première des barrières : « s’il s’agit de mettre un masque et de ne plus respecter les distances, cela ne servira à rien ! La première des barrières reste la distance entre les personnes.»

Dans l’attente de cette dotation à la population annoncée par le Président de la République avec le déconfinement, la Ville de Lons et le CCAS ont mis en place des rendez-vous personnalisés pour aider concrètement les personnes qui auraient des difficultés à trouver une solution.
Contact : 03 84 47 29 16

Par ailleurs, une production solidaire s’est mise en route très tôt à Lons (masques, visières puis surblouses) avec des collectifs nés spontanément et de nombreux couturiers et couturières bénévoles.
Aujourd’hui, ces collectifs sont rassemblés sous l’égide du Comité de veille sociale et le CCAS de Lons pour une meilleure coordination, notamment de la distribution.
Des centaines de masques ont donc déjà été distribuées, d’abord aux soignants et accompagnants puis maintenant aux personnes isolées, ou plus fragiles.

En ce qui concerne ECLA, en dehors des 6000 masques de type chirurgical commandés pour le fonctionnement de ses services, une commande groupée de masques en tissu est proposée par l’AMJ (Association des Maires du Jura) qui est en train de recenser les besoins de chaque commune du territoire.

ÉCONOMIE : SOUTIEN AUX ENTREPRISES SANS SALARIÉ

Patrick Elvezi, le Président d’ECLA, a évoqué l’économie du territoire, une préoccupation majeure pour l’Agglomération. ECLA a répondu favorablement à la Présidente de Région pour la participation d’e l’Agglomération au Fonds de Solidarité Territorial. « Bien que l’ordonnance du 1er avril me donne la possibilité d’agir seul, j’ai tenu à demander l’avis des élus d’ECLA qui sont favorables ! »
Ce plan d’aide soutient plus particulièrement les toutes petites entreprises sans salarié. Une première estimation sur l’éligibilité montre que 200 à 250 entreprises du territoire pourraient en bénéficier. ECLA mettra 1€/habitant/mois impacté soit pour mars et avril un investissement d’environ 70 000 euros qui viendra s’ajouter à la dotation régionale qui sera de 3 €/habitant/mois.
Le Préfet a remercié le Président de cette implication dans ce plan qui complète le Fonds National de Solidarité.

« PAS QUESTION DE METTRE LE PERSONNEL
DE L’ÉDUCATION NATIONALE EN DANGER »

Jean-Marc Vauchez a posé la question de la réouverture du système scolaire. Il a évoqué toutes les interrogations touchant le transport scolaire, l’accueil dans les classes, les temps de garderie, de cantine et de récréation. « La réouverture est annoncée pour le 11 mai, dans trois semaines et trois semaines c’est court ».
Il a notamment posé la question du matériel de sécurisation et des masques adaptés à la taille des enfants.
Il a également évoqué le sujet spécifique des enfants en danger durant ce confinement : «En temps normal, lorsque nous sommes au contact, nous pouvons déceler des situations qui dérapent mais là, nous n’avons plus ce contact et pour certains plus de contact du tout. Nous savons qu’il y a en ce moment des enfants en danger. »

Pour le Préfet du Jura il est encore trop tôt pour apporter les précisions sur les conditions de réouverture du système scolaire, car « la réflexion est encore en cours au Ministère de l’Éducation Nationale qui doit faire toutes les évaluations. Je sais bien que lorsque l’on fait une annonce, les gens veulent tout de suite savoir comment cela va se passer dans le détail. Ce que je peux vous dire en tout cas c’est qu’il est hors de question de mettre en danger le personnel de l’Éducation Nationale ! » Étant entendu que le même souci de sécurité englobe la réflexion sur les enfants.

Ce fut l’occasion pour le Préfet Richard Vignon de remercier la Ville de Lons et ECLA pour l’ouverture des crèches et des écoles afin d’accueillir les enfants du personnel soignant. Il a associé personnel municipal et intercommunal les agents de nettoyage et ceux qui élaborent les repas, et bien sûr les enseignants mobilisés.
« Le Premier Ministre l’a dit, pour la mise en pratique du déconfinement, le couple Préfet-Mairie sera au coeur du dispositif. »

EHPAD : UN CONFINEMENT TRÈS PRÉCOCE
Le Maire de Lons, Jacques Pélissard a rappelé que si, pour l’instant, aucun cas de coronavirus n’a été constaté chez les résidents mais aussi auprès du personnel des Ehpad municipaux ce bilan positif est sans aucun doute lié au confinement très précoce décidé par la Ville de Lons 10 jours avant l’annonce du confinement. Un confinement aujourd’hui desserré par décision du gouvernement puisque les familles ont accès aux résidents depuis ce lundi matin.

EN BREF
Beaucoup d’autres sujets ont été abordés, notamment des questions posées par les maires du territoire d’ECLA.
Parmi ces points abordés, la confirmation de l’interdit pour l’affouage et les marchés avec étals à Lons.

En ce qui concerne un marché pour l’horticulture, une porte s’est ouverte pour une solution de drive organisé (les livraisons à domicile sont également autorisées). Dans la foulée, la Ville de Lons a contacté les producteurs locaux dans ce sens.