Non classé

Les « Vacances apprenantes » : succès collectif !

Publié le 01-09-2021

Cette année 137 enfants ont bénéficié de ce dispositif piloté par la Ville de Lons avec l’expertise des Francas du Jura et un soutien financier de l’État (à hauteur de 90 séjours sur les 160 qui ont pu avoir lieu cet été).
Au delà des chiffres bruts (+ 23% d’heures/enfants par rapport à l’année 2019…) le succès en fréquentation vécu cet été amène Thierry Gaffiot, l’Adjoint à la Ville Solidaire, à la Santé et aux Affaires Sociales a donner un panel d’explications imbriquées : le contexte sanitaire, économique et social, les attentes des familles et l’engagement des équipes municipales.
« Nous avons travaillé bien en amont sur ce dossier, nous voulions que le plus grand nombre d’enfants puisse partir en vacances et cela quelque soit l’engagement de l’État que nous ne connaissions pas à ce moment là. »
 
Dans ses estimations, le pôle enfance en charge du dispositif et dirigé par Véronique Lambert, avait provisionné pour accompagner 120 enfants. Finalement plus d’enfants ont bénéficié de l’opération car le travail en amont, « l’aller vers » comme le résume Thierry Gaffiot, a permis aux directeurs des accueils périscolaires et les structures relais comme la Maison Commune, de toucher beaucoup de familles et de les accompagner pour l’élaboration de leur projet. Onze séjours ont pu être mis en place avec comme destinations Ounans (séjour à base d’activités sportives et nautique), Chaux des Crotenay, Doucier et Montciel avec une thématique très appréciés, l’astronomie.
Le tout dernier camp de l’été a d’ailleurs fait l’objet d’une visite des services de l’État emmenés par Justin Babillotte, Secrétaire général de la Préfecture et sous-préfet de l’arrondissement de Lons, Danielle Brulebois, Députée, et Jean-Yves Ravier, Maire de Lons, accompagné par Thierry Gaffiot et le pôle enfance de Véronique Lambert.
Les visiteurs ont peu apprécier l’enthousiasme des jeunes pour les constellations, les planètes et les fusées ! Parmi eux, qui sait, on avait peut-être le futur Thomas Pesquet ??
 
À l’heure du bilan, Thierry Gaffiot rappelle les conditions d’urgence dans lesquelles il avait fallu travailler à l’élaboration du dispositif et constate aujourd’hui qu’avec une volonté politique locale affirmée, et un soutien significatif des services de l’État, on pouvait constater à la fois le bien fondé de ces vacances qui permettent un mieux-être pour les enfants bénéficiaires et leurs familles.
 
En parallèle les chiffres de fréquentation du centre aéré de Montciel, dirigé par Delphine Guyot, sont également en hausse : 36 000 h/enfants, c’est 7000 de plus que la meilleure des quatre dernières années. Cette année 348 enfants ont été accueillis à Montciel avec un accueil moyen de 137 enfants/jour en juillet (avec une pointe à 185) et 98,5 en août.
Là encore, l’engagement des équipes encadrantes et des services municipaux a permis cette montée en puissance, tout en gérant une météo très capricieuse.