accueil
Retour Accueil

Finances municipales : le budget 2015 voté

Notre Ville, comme l’ensemble des collectivités territoriales françaises, doit faire face à une diminution drastique de la dotation globale de fonctionnement (DGF) imposée par l’État, de l’ordre de 30%. Ainsi, de 2014 à 2017, les finances de la commune vont être amputées de plus de 3 millions d’euros en cumulé, dont 650 000 euros pour la seule année 2015.

Un effet ciseaux insupportable alors que dans le même temps, les charges augmentent pour nos communes (augmentation de la TVA, hausse des charges relatives à la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales…). Moins de dotations, plus de charges, l’équation tient aujourd’hui de la gageure.
Pour faire face à ces contraintes financières drastiques, la Ville de Lons-le-Saunier tire aujourd’hui les bénéfices de la gestion saine entamée depuis 1989 : réduction de l’endettement, maîtrise de la fiscalité et du fonctionnement, capacité d’investissements conservée…
Ainsi, grâce à un endettement qui a diminué de 53,45% en un peu plus de 25 ans, la Commune peut aujourd’hui s’appuyer sur un auto-financement performant qui l’autorise, cette année encore, à investir de manière massive pour les services et la qualité de vie des Lédoniennes et des Lédoniens.

Histogramme baisse de l'endettement


Taux communaux

Après 5 baisses des taux (2 fois pour la taxe d’habitation et 3 fois pour le foncier bâti) depuis 1989, la fiscalité lédonienne est aujourd’hui inférieure aux taux moyens pratiqués dans les villes de même taille. Pour preuve, le taux de la taxe d’habitation de la ville de Lons-le-Saunier est de 14,27% contre 24,21% pour les villes de 10 à 20 000 hab. et 26,42% pour les villes de 20 à 50 000 hab. appartenant à une communauté d’agglomération (selon les dernières publications du Ministère de l’Intérieur).


Les principaux investissements en 2015

Dans un contexte économique difficile, la Ville investira 6 709 100 millions d’euros cette année. Les efforts sont axés sur la protection de l’environnement et les économies d’énergie. C’est ainsi que sont poursuivis les travaux, au niveau des bâtiments publics, engagés dans le cadre du Contrat de Performance Énergétique (CPE). Après l’école Prévert et le Centre Social en 2014, ce sera au tour des bâtiments de l’ex MJC et de l’école Rollet d’être rénovés et rendus totalement accessibles pour les personnes à mobilité réduite.
Les investissements 2015 ont été réfléchis et choisis au mieux pour amortir ces contraintes financières sans précédent. Ils concerneront des projets ambitieux comme la finalisation de la nouvelle salle du Bœuf sur le Toit, la construction d’une nouvelle Maison de Santé pluridisciplinaire, la rénovation de l’Hôtel de Balay et la dernière tranche de l’Église des Cordeliers.
Enfin, la Ville maintiendra, c’est un choix très fort, le niveau global de ses subventions aux associations qui font vivre et animent Lons-le-Saunier.


Répartition : investissements 2015

Répartition investissements 2015
01/
Contrat de Performance Énergétique, cette année l’école F. Rollet et le bâtiment de l’ex MIJ : 2 104 400€

02/ Travaux VRD ANRU quartier de la Marjorie : 1 155 800€

03/ Maison médicale (sur le site de l’ancienne usine Bourgeois) : 680 000€

04/ Bœuf sur le Toit : équipements scéniques, tribunes : 659 000€

05/ Réhabilitation du bâtiment des services techniques : 485 000€

06/ Eglise des Cordeliers : façade cour : 425 000€

07/ Aménagement du haut de la rue Saint-Désiré et du parvis de l’église : 260 000€

08/ Aménagement rue des Cordeliers : 200 000€

09/ Travaux gros œuvre Thermes : 172 000€

10/ Subventionnement bailleurs publics pour opération de réhabilitation ou de résidentialisation : 167 900€

11/ Aménagement de la place de Verdun : marché alimentaire, évacuation des câbles électriques, réfection du sol : 140 000€

12/ Acquisition dans le cadre de l’Opération des Restaurations Immobilières (ORI) : 130 000€

13/ Renouvellement du réseau d’éclairage public et luminaires : 130 000€

Haut