accueil
Retour Accueil
Aujourd'hui 19/07
Actu.

Le musée de Lons-le-Saunier fête ses 200 ans

Publié le 16-03-2018

Du 17 mars au 11 novembre 2018, le musée de Beaux-Arts de Lons-le-Saunier fête ses 200 ans.

En 1817, le préfet Louis-Enguerrand de Coucy fonde une association de recherche, la Société d’émulation du Jura, à laquelle incombe l’organisation et le développement d’un «Musée départemental», public et ouvert sur le monde.

Cette exposition restitue le musée des années 1817-1857, véritable cabinet de curiosités dans lequel se répondent minéraux, fossiles, animaux « empaillés », objets archéologiques jurassiens et ethnologiques du monde, œuvres d’art régionales ou majeures, inventions agricoles, etc.

 

17 mars-11 novembre 2018 – Musée des Beaux-Arts de Lons-le-Saunier Place Philibert-de-Chalon

03 84 47 64 30 / musees@lonslesaunier.fr

OUVERTURE :

Du mardi au vendredi : 14h-17h

Samedi, dimanche et jours fériés : 14h-18h

Fermé le lundi et le 1er mai

TARIFS

Plein tarif : 2 €

Tarif réduit : 1 € (étudiants et groupes)

Gratuité : – de 18 ans, demandeurs d’emploi, handicapés.

Gratuité pour tous : mercredi et premier dimanche du mois.

 

REPÈRES CHRONOLOGIQUES

1790 : Fondation des départements

1793-1795 : L’Assemblée nationale crée quatre musées nationaux à destination des citoyens :

– le Muséum central des arts de la République (musée du Louvre),

– le Muséum national d’histoire naturelle,

– le Conservatoire national des Arts et métiers,

– le musée des Monuments français.

1810 : Circulaire ministérielle aux préfets demandant une liste des « anciens monumens » et la désignation de « correspondans » par département.

1812 : Le préfet Alexandre Hersant-Destouches institue un « Musée du département du Jura », confié à Anne-Joseph Bruand et Désiré Monnier ; installé en préfecture mais public, l’établissement n’accueille que des collections jurassiennes (histoire, archéologie et sciences naturelles). Dans les faits, il se réduit à un simple « dépôt ».

1813-1814 : Anne-Joseph Bruand publie la « collection première idéale » du futur musée dans les Annuaires du Jura.

1817 : Le préfet Louis-Enguerrand de Coucy fonde la Société d’émulation du Jura et le « Musée départemental du Jura » ; installé en préfecture mais public, ce dernier abrite des collections généralistes et ouvertes sur le monde.

1818 : Première assemblée générale de la Société. Désiré Monnier, conservateur du musée.

1820 : Le conseil général attribue une aide exceptionnelle de 1 000 francs à la Société afin d’enrichir les collections du musée et de la bibliothèque.

1827 : Transfert des collections de la préfecture au grand séminaire des Cordeliers

1830 : Prosper Mérimée, inspecteur général des monuments historiques, est chargé de classer les édifices et de répartir les crédits d’entretien et de restauration.

1834 : Transfert des collections du musée dans une maison louée dans la rue du Collège (actuelle rue Marcel-Paul).

1838 : Circulaire ministérielle réglementant les fouilles archéologiques et la conservation des vestiges.

1842 : Le maire de Lons-le-Saunier propose d’abriter le musée et la bibliothèque dans une aile à construire en l’Hôtel de Ville.

1843 : Désiré Monnier, inspecteur correspondant des monuments historiques du Jura.

1851 : Transfert des collections dans l’aile nord de l’Hôtel de Ville.  Nicolas Piard, conservateur ; Désiré Monnier, conservateur honoraire.

1856 : Le conseil général renonce à ses droits sur les collections du musée et de la bibliothèque au profit de la Ville de Lons-le-Saunier.

1857 :  La Société d’émulation du Jura cède ses collections (musée et bibliothèque) à la Ville de Lons-le-Saunier.

Haut