accueil
Retour Accueil

Le thermalisme lédonien

Cure et remise en forme

Thermes Lons le SaunierSe baigner dans une eau thermale à 32° avec une vue panoramique sur un parc de 7 ha, c’est possible. À la fois station thermale et spa, l’établissement du Parc des bains, propose cure et remise en forme dans un cadre exceptionnel.

Le spa thermal de la ville a accueilli près de 20 000 personnes l’an dernier. La grande majorité (environ 18 000) fréquente assidument l’espace de remise en forme… sous toutes ses formes : le bassin d’eau thermale à 32°, le hammam, le sauna ou l’institut.

Modelages, gommages et hydrothérapie sont les trois axes de la gamme lédonienne.

On est aux confins du bien-être, de l’effet hydratant et du soin esthétique qui séduisent de plus en plus une clientèle à la recherche d’un moment de sérénité régénérateur.

En dehors de ces « escales » de bien-être, l’établissement propose aussi des séances d’aquagym et d’aquabike. Le spa est ouvert 7 jours sur 7.

 

Ces curistes de plus en plus jeunes

 

Dans une autre aile de ce bâtiment daté de 1892, près de 1900 curistes se succèdent d’avril à novembre pour des séjours de 3 semaines.  Les curistes venant de la proche région ont été longtemps les plus nombreux (entre 70 et 80%) mais la proportion est en train de s’inverser.

En 2014, ils n’étaient plus que 57% avec une poussée importante de curistes venus de la métropole lyonnaise, de Dijon, des régions Ile de France et Lorraine.

Près de 650 personnes passent ainsi trois semaines à Lons et dans les environs, favorisant le tourisme local, ce qui représente + de 10 000 nuités).

 

Comme sa provenance, l’âge moyen du curiste évolue lui aussi.

« Les mentalités changent, explique Laura Landry la directrice de l’établissement depuis 4 ans, hier nous avions une tranche d’âges moyenne de 65-85 ans, aujourd’hui ce serait plutôt 45-65 ans. »

Ce rajeunissement traduit un regard nouveau sur le thermalisme, perçu aujourd’hui comme un aspect du bien-être, un moyen sûr d’entretenir son capital santé. C’est une des raisons qui ont poussé Spa Lédonia à ouvrir un créneau horaire plus tardif pour les actifs. Depuis 3 ans, l’établissement leur est ouvert de 17 à 19h et cela fonctionne très bien.

 

Le soin phare aujourd’hui est l’illutation, c’est à dire l’enveloppement de boue ciblé sur les articulations atteintes d’arthrose (genou, main, coude, lombaires…).

Les effets bénéfiques de la cure lédonienne sur le psoriasis sont également médicalement avérés.
L’exploitation de l’établissement du Parc des Bains fait l’objet d’un bail commercial entre la ville et la Compagnie Européenne des Bains qui développe la marque Valvital sur divers sites dont le Spa Thermal Lédonia. Celui-ci exploite deux sources : la Lédonia et la Naparix.

Aujourd’hui celui-ci est arrivé à un seuil de développement mais on imagine déjà des pistes pour augmenter sa capacité d’accueil face à une demande sans cesse croissante.
« L’idée est d’ôter toute frontière entre le médical et la remise en forme en optimisant les installation dédiées aux cures pour la clientèle du spa, de créer également un espace de soins collectifs avec jets et bouillons, ainsi qu’un vaporarium*. »

L’établissement emploie 22 personnes à l’année et double presque son effectif durant la période de cure.

(*variante de hammam avec de l’eau thermale, considéré comme un soin)

Plus d’information sur le spa thermal Lédonia : www.valvital.fr

Psoriasis : une action efficace

 

Les eaux salées de Lons sont chlorurées, sulfureuses, sodiques, magnésiennes et riches en oligo-éléments comme le zinc, le magnésium, le sélénium, le fluor ou le calcium.

Elles ont une composition proche de l’eau de la Mer Morte dont on sait depuis longtemps qu’elle a une action bénéfique sur le psoriasis grâce à l’effet échappant du sel sur les suaves, l’effet relaxant du brome, l’action antiallergique du manganèse et du magnésium.

Une étude a été menée en Franche-Comté de 1985 à 95 sur 164 patients. Elle a démontré les effets thérapeutiques de l’eau lédoniennes sur les lésions cutanées du psoriasis et en l’absence de tout autre traitement.

Le bilan a été extrêmement positif avec 80% de bons ou très bons résultats.

 

Haut