accueil
Retour Accueil
Aujourd'hui 17/12
Actu.

Juraparc : dans un mois les murs vont s’élever

Publié le 25-09-2017

C’est dans l’ambiance des bureaux modulaires de chantier d’Eiffage Construction qu’a eu lieu la conférence de presse sur le début de la phase de construction de Juraparc.

Le Maire, Jacques Pélissard, souhaitait faire un point à la fois sur les étapes déjà franchies et sur celles qui constitueront désormais le planning des entreprises jusqu’à l’ouverture du futur parc des expositions modulable que les Lédoniens attendent. Une ouverture souhaitée d’ici un an environ.
Pour cette point presse particulier, le Maire était accompagné d’Éric Vuillemey, adjoint aux bâtiments et de Bertrand Weigele, directeur des services techniques.

Étaient présents pour Eiffage, Anthony Tence directeur d’établissement pour la Franche Comté et Romaric Vuillaume, pour AA Group Dijon, Céline Tramoy.


Jacques Pélissard a tout d’abord souligné la célérité de cette opération, résumée ici en quelques dates clés :
13 mai 2015 : incendie de Juraparc
22 juillet 2015 : lancement d’une consultation pour la définition du projet
23 septembre 2015 : démarrage de l’étude du cabinet D2X
Mars 2016 : remise du rapport du cabinet D2X
25 avril 2016 : le Conseil municipal décide le lancement d’une consultation pour l’attribution d’un marché global de performance pour la conception, la réalisation et la maintenance technique du bâtiment
17 juin 2016 : après appel public à la concurrence, 3 candidats sont sélectionnés par le jury
Juillet-novembre 2016 : dialogue compétitif
19 décembre 2016 : offre finale des trois candidats
23 janvier 2017 : le conseil municipal prend la décision de retenir l’offre du groupement Eiffage Construction/ AAGroup (architecte)/Engie Coffely (maintenance)/Cetec (bureau d’études fluides et énergie)/ Teckicea (bureau d’études structures bois).

 

Ce choix inédit, dans la région, d’un tel type de marché qui associe toutes les parties prenantes de la conception à la maintenance a permis un gain de temps important pour un tel chantier, gain final que l’on peut estimer à un an !
Jacques Pélissard a ensuite énuméré tous les détails techniques qui caractériseront ce Juraparc du XXIe siècle et qui feront de lui un outil moderne, modulable, et économe en énergie (voir les détails chiffrés plus bas).
Les élus et les journalistes se sont ensuite rendus sur le chantier pour suivre l’avancée des travaux de préparation du chantier qui est encore dans la phase peu visible : 113 pieux viennent d’être coulés entre 10 et 14 mètres de profondeur, ils supporteront la construction.
Viendra ensuite une étape destinée à amener les différents réseaux puis d’ici 3 semaines-un mois, les murs préconstruits seront amenés par camions pour être mis en place. Ce sera sans doute la phase la plus spectaculaire avec la pose de la charpente (350 m3 de bois de la région) qui prévue en janvier.

 

Le second oeuvre est programmé ensuite jusqu’à l’été période où l’ancien bâtiment conservé (Hall Revermont et mezzanine) sera réhabilité.
Enfin, ce n’est pas un moindre aspect, Juraparc est un chantier qui donne de l’activité aux entreprises locales et régionales, ainsi que l’a confirmé M. Tence, les entreprises sous-traitantes seront majoritairement jurassiennes et franc-comtoises.

JURAPARC EN QUELQUES CHIFFRES
* 6000 m2 soit 500 de plus que le précédent bâtiment
* Un budget de 7,68 M€ (hors aménagement intérieur type gradins)
* 1er marché de type Conception-Réalisation-Exploitation-Maintenance (CREM) de la région
* 1er chantier utilisant la technologie BIM (Building Information Modeling) en Bourgogne/Franche-Comté
* Salle Lacuzon avec plusieurs configurations : 5100 spectateurs debout ou 2500 assis (dont 1000 en gradins) pour les spectacles, 200 stands pour les salons, forums ou foires.
* Gain de 29% sur la consommation d’énergie
* Gaz à effet de serre divisé par 3
* Un système de pompe à chaleur air-air pouvant renouveler 30 000 m3 à l’heure
* Juraparc bénéficie du soutien financier de l’État, de la Région, de l’Europe (Feder). La participation du département a également été sollicitée pour ce futur parc des expositions.

Haut