accueil
Retour Accueil

Le projet

Après l’enquête judiciaire, l’expertise de l’assurance et la réhabilitation de la partie avant (mezzanine et hall Revermont) pour une remise en service rapide dès l’automne 2015, la phase de conception du nouveau Juraparc a pu démarrer.

La procédure de consultation pour l’attribution d’un marché global de performance pour la conception, la construction et la maintenance technique du bâtiment a trouvé sa conclusion lors du conseil municipal du 23 janvier 2017, au cours duquel la majorité municipale a approuvé le marché avec le groupement d’entreprises choisi par la commission d’appel d’offres (Eiffage Construction/AA Group/Engie Cofely/Cetec/Teckicea).

 

Le projet comporte de nombreux points forts :

Une qualité thermique qui offre une sobriété énergétique remarquable: réduction de 29% du ratio de la consommation. La production de gaz à effet de serre, quant à elle, est divisée par trois, grâce à un système de pompe à chaleur air-air pour la ventilation, à une chaudière gaz à condensation et à un éclairage LED.

Une isolation phonique qui permettra à ce parc des expositions de ne pas être porteur de nuisances, malgré la dimension des salles et son positionnement en cœur d’agglomération.

Une modularité totale avec la possibilité d’organisations dans cinq espaces (mezzanine, hall Revermont, hall Lacuzon divisible en deux, salle Vallière), accessibles séparément.

Plusieurs configurations seront possibles pour le même espace. Ainsi, le hall Lacuzon pourra proposer 1500 places en gradins et 1000 chaises au sol ou 200 stands ou 5000 places debout.

Grâce à cette polyvalence, le projet retenu permettra une utilisation optimum de ce parc, que ce soit pour accueillir des événements associatifs, des congrès, des spectacles, des manifestations sportives, des salons d’exposition…

Cette modularité est servie par des équipements qui permettent d’inclure un espace traiteur, à côté d’une salle annexe capable de recevoir 150 couverts, des loges, des sanitaires au nord et au sud, des espaces de stockage, un poste de secours…

Une augmentation de surface : de 5556 m2 avant incendie à 5943 m2, dont un hall Lacuzon doté d’une surface utile augmentée et plus fonctionnelle (suppression des voûtes).

Une charpente réalisée en lamellé-collé avec du bois du Jura, sur une base en béton armé.

Des aménagements seront effectués en complément. L’entrée actuelle sera débarrassée des premières arches pour donner un parvis plus visible, plus lumineux. L’entrée des piétons pourra s’effectuer par le sud, face à la zone Arc en Sel.

 

Rénovation de la mezzanine
et du hall Revermont

La partie préservée de l’incendie (mezzanine et hall Revermont) sera sérieusement améliorée et rénovée, notamment en termes d’isolation et d’éclairage. Pour cette raison, elle sera indisponible de juin à août 2018 et, ponctuellement, quatre jours par mois, hors week-ends, entre janvier et mai.

 

Le coût prévisionnel global de cette opération est de 7,68 millions d’euros d’investissement hors taxes.

La part de financement que la Ville a réussi à obtenir est la suivante :
– Etat – DETR (20%)
– Europe (10%)
– Région (10%)
– Département (5%)

La part d’autofinancement porté par la ville est de 55% pour
4,22 millions d’euros, comprenant le remboursement de l’assurance pour 1,5 million d’euros.

La Ville remercie tous les co-financeurs de cette ouvrage publique essentiel à l’attractivité de notre territoire.


 

Haut