accueil
Retour Accueil
Aujourd'hui 26/04
Non classé

Conseil municipal : Lons maintiendra le temps scolaire à 4,5 jours par semaine

Publié le 19-12-2017
À peine votée, la décision a déjà été saluée comme « courageuse » sur les réseaux sociaux. La Ville, sur décision de Jacques Pélissard, Maire, avec le soutien de Jean-Marc Vauchez, adjoint aux affaires scolaires, va maintenir l’année scolaire prochaine le principe de la semaine de 4 jours et demi.
Cette décision n’a pas fait l’objet d’un vote hier soir (lundi 18 décembre) mais d’une information aux élus. Le vote du conseil municipal aurait été nécessaire en cas de retour à la semaine de 4 jours.
De nombreux arguments plaidaient en faveur du maintien de ce rythme dès lors que le Maire a choisi de prendre une décision qui soit en faveur du seul intérêt de l’enfant.
Cette décision a été prise au terme d’une longue concertation, tant auprès des conseils d’école que des parents d’élèves, mais dans tous les cas -même après la réunion générale le 5 décembre qui a rassemblé enseignants, représentants de parents d’élèves, des animateurs, le personnel des cantines et des Atsem- aucune tendance forte pour l’une ou l’autre des deux options ne s’est clairement dessinée.
Les élus eux-mêmes, en conseil des adjoints, étaient divisés sur cette question.
 
« Et l’enfant dans tout ça ? » s’est donc dit Jacques Pélissard: « il fallait choisir la meilleure solution pour lui permettre de travailler durant la période de la journée où il est le plus attentif : le matin. On a aussi écouté l’avis de l’Académie de médecine qui dit que la semaine de 4 jours est un contre-sens pour l’enfant. On a lu ce qu’en disait le Conseil Supérieur de l’Éducation, les chronobiologistes …tous favorables à la semaine des 4 jours et demi. »
 
Pour Jean-Marc Vauchez, il fallait aussi regarder ce qui se pratique dans les autres pays européens et dans l’OCDE.
« Aucun pays de ces deux zones ne propose une scolarité de 4 jours. On est plutôt entre 4,5 et 5 jours en Europe et entre 5 et 6 jours dans l’OCDE (35 pays). Nous sommes donc le seul pays qui a la possibilité d’instaurer un temps scolaire hebdomadaire de 4 jours ! « 
« Sur l’année, la France est sur une scolarité de 144 jours alors que la moyenne de l’OCDE est de 187. En revanche, notre volume horaire est le plus important avec 844 heures contre 776 h en moyenne en Europe. Nous cumulons donc le volume horaire le plus important durant le nombre de jours de scolarité le plus court ! Or nous savons qu’un tel rythme défavorisent encore plus les élèves en difficulté.
 
Un autre argument de poids est venu emporter la décision, celui des Travaux d’Activité Périscolaire (TAP) qui sont proposés 3h/semaine. « Il s’agit, a dit l’adjoint, d’une mesure de justice sociale qui permet à tous les enfants de pouvoir accéder à des ateliers sportifs, culturels et artistiques qui à Lons sont gratuits. C’est une volonté politique de notre part là où d’autres villes de notre strate demandent 1 ou 2 euros de l’heure, jusqu’à 90 euros par mois. »
Les enfants ont été questionnés également. Un sondage a permis d’entendre tous les enfants participant aux TAP: « 88% d’entre eux se sont prononcés sur les qualificatifs de Super ou Bien. »
Devant le manque de recul pour apprécier le bénéfice de ce rythme de 4,5 jours, avec la certitude que le fond de compensation sera bien maintenu l’an prochain (la Ville participe consacre également 65 000 euros) et pour éviter un nouvel effet de yoyo au détriment des enfants, la Ville a donc choisi la stabilité et la continuité avec des TAP de qualité dont les ateliers cartables qui connaissent un véritable succès, notamment dans les zones prioritaires.
 
À Lons, la prochaine rentrée scolaire se fera donc sur la base actuelle, à raison de 4,5 jours par semaine.
Au conseil municipal, lors de la séance du 18 décembre 2017.
Haut